Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
  • Français
  • English
aA - +Imprimer la page

Inauguration de la salle du Conseil « Wangari Muta Maathai »

Wangari Muta MaathaiLa nouvelle salle du Conseil de l’UFR SVTE, la salle « Wangari Muta Maathai », a été inaugurée mardi 7 juillet 2015 en présence d’Alain Bonnin, président de l’Université de Bourgogne.

Comme l’a rappelé Michel Narce – le directeur de l’UFR SVTE – à cette occasion, cette salle était à l’origine la bibliothèque de biologie animale. Elle a été utilisée comme salle du conseil quand l’ancienne salle du conseil, « l’aquarium », située au rez-de-chaussée de l’aile sud du bâtiment Gabriel, a été restructurée pour accueillir les bureaux de l’ESPE. La nouvelle salle a été réaménagée avec un mobilier adapté à la tenue du conseil et la mise en place d’une sonorisation et d’un système de visioconférence, déjà largement utilisé par le personnel de l’UFR. Cette cure de jouvence n’a pu voir le jour qu’avec le soutien de l’université de Bourgogne et du pôle patrimoine de l’uB. Il ne restait plus qu’à baptiser cette salle : sur proposition de la commission des locaux de l’UFR ménée par Déhbia Abed-Vieillard, le conseil d’UFR a voté à l’unanimité pour baptiser cette salle « Salle Wangari Muta Maathai », nom de cette célèbre femme, biologiste kenyanne et prix Nobel de la paix en 2004.

Au cours de l’inauguration, Déhbia a rappelé l’intinéraire hors-norme de cette femme, première femme d’Afrique de l’Est à obtenir une licence en biologie, à valider un doctorat et à obtenir un poste de professeur d’Université. En 1977 elle fonde le mouvement de la Ceinture verte (Green Belt Movement) qui aura planté plus de trente millions d’arbres en 16 ans, pour prévenir l’érosion du sol en Afrique et c’est pourquoi elle est surnommée « tree woman ». Elle aura aussi un engagement politique fort, elle sera d’ailleurs emprisonnée plusieurs fois pour avoir demander le multipartisme au Kenya, sera élue députée en 2002 et créera le Parti vert Mazingira en 2003.

 Enfin, Alain Bonnin rappelle le rôle central des conseils de composantes dans la vie démocratique de l’université de Bourgogne. Il tient à préciser l’importance que les débats de ces conseils puissent se dérouler dans un cadre adapté tel que celui de cette nouvelle salle du Conseil « Wangari Muta Maathai ». Il souligne aussi la pertinence de baptiser cette salle du nom d’une femme qui a su montrer une détermination sans faille pour porter ses idées de démocratie et d’écologie.

Pour clore cette cérémonie, Déhbia Abed-Vieillard a dévoilé une plaque comémorative au nom de Wangari Muta Maathai située sur la porte d’entrée de la salle.

Log In

Create an account